Aujourd'hui est un autre jour puisque je commence mon blog.

J'ai découvert les blogs lors de la recherche d'une idée pour un repas. Je suis "tombée" par hasard sur c'est moi qui l'ai fait puis sur la cuisine de Mercotte et là, je suis resté ba.ba. Moi qui passe dans la famille pour un cordon bleu, je ne jouais pas dans la même cour, mais ces très jolies et alléchantes créations m'ont boosté. Celà étant Tambouille, reste le blog culinaire que je visite le plus souvent, car je suis adepte de la cuisine simple, vite faite, bien faite et toujours bien bonne.

L'idée donc d'avoir mon propre blog me trottait dans la tête depuis un bon moment, 9 mois environ. L'accouchement a été long, mais pas trop difficile.

Je remercie ma mère de m'avoir transmis ce plaisir, même si au quotidien à certaines périodes c'est pas vraiment la joie. Maintenant avec tous ces blogs et sites de cuisine, c'est moins casse tête de trouver ce que l'on va faire, mais faut quand même le faire... et je plains celle qui n'aime pas cuisiner, comme ma belle-soeur -Martine-

Aussi je lui dédie ce blog. Comme nous vivons loin l'une de l'autre, j'espère pouvoir lui donner des idées et l'envie de s'y mettre.

Partager un bon repas ensemble c'est ce qu'il y a de mieux, mais lorsque l'on est loin les uns des autres, ça se fait rare...

J'invite donc mes autres belles soeurs, normande et périgourdine, ainsi que ma fille -toutes gourmandes et gourmettes- à partager mes recettes et tranches de vie ainsi que toutes celles et ceux qui, par l'odeur alléchée, la vue émoustillée, passant ici par hasard, souhaiteront s'y arrêter un moment.

Je ne voudrais oublier personne de mon entourage, mais du côté des hommes, j'ai rarement eu l'occasion de déguster un petit plat préparé avec amour par ces messieurs... Oh! que je suis mauvaise langue, mais oui mais c'est bien sûr, j'ai oublié la difficulté de préparer un barbecue... ils en sont les rois.

Je dois rendre hommage à mon beau papa qui n'a pas trop le choix lorsqu'il reçoit, belle maman (mère de la sus-nommée Martine, ceci explique celà) étant plus à l'aise avec un balai ou un aspirateur (pour moi c'est une autre histoire, le ménage, chacun son truc.. bref, passons).

Une dernière pensée pour ma belle fillotte, qui elle non plus, bien qu'aimant les bonnes choses, ne raffole pas des casseroles et autres marmites... mais elle a une excuse : pas facile de rivaliser avec un chef. Et oui, mon fils est cuisinier... enfin un dans la famille qui sauve l'honneur.

Pas de recette pour ce premier billet, mais ça ne saurait tarder. Il faut que je vérifie que j'ai bien tout paramètré.

Entrez, ma cuisine est ouverte.

ma_cuisine