catsDe la bonne humeur, des rires, des sourires, des cris, des chansons, des blagues, des rigolades à n’en plus finir… quelques pleurs, des p’tits bobos, les moustiques de retour et des boutons qui grattent…

T'choupi et doudou… le p’tit déj sur un plateau devant la télé… des jeux dans le jardin, la balançoire, la poussette et bébé et le doudou de bébé… Doudou, Susu et le bibi qu’on cherche à longueur de journée et des “Mamy j’ai envie de faire pipi”… des gommettes et l’histoire de Lili la p’tite souris et mamy qui fait le gros chat qui mange la petite souris… et des rires aux éclats… l’histoire de Belle la Coccinelle avant de faire un gros dodo… des gros bisous plein partout, des “encore Mamy”.

Des réveils à 11 h, des couchers à 1 h du mat’ pour les petits, à 2 à 3 h… pour les grands. Des apéros qui n’en finissent plus, des repas à n’importe quelle heure… des parties de poker, un papy qui a un peu forcé sur l’apéro, qui rigole, qui s’emporte et qui nous plume…

Une souris verte qui courait dans l’herbe à tue-tête… des p’tites grenouilles partout, sur les volets, dans l’entrée, dans le salon… une grosse sauterelle verte dans le bureau… des chiens, beaucoup de chiens, des animaux et des insectes de toutes sortes... et encore ces foutus moustiques qui apparaissent dès qu'il y a de nouveaux visiteurs.

Un aller-retour très rapide à Nice pour aller chercher Carla. Des balades, une invitation dans le Gers, la visite d'African Safari, une journée à Andorre… une autre journée à Andorre... enfin une journée à Andorre à chaque nouveaux arrivants.

Des visiteurs, beaucoup, les premiers en juillet… on change les draps, on nettoie, on range, on tond la pelouse, on fait des lessives, JE cuisine, on invite, on est invité.

Des arrières grands parents, des grands parents, des parents, des enfants, des petits enfants, des arrières petits enfants, des tontons, des tatas, des cousins… des générations qui se succèdent, se mélangent, échangent, partagent…des “tu te rappelles”, des “se serait bien si on pouvait… ensemble”.

Une visite éclair de Nico venu rechercher sa fille…

Une galère pour Mélina lors d'une sortie en famille au bord de la mer... Panne sur l'autoroute, au départ, à 30 km de Toulouse... pique nique sur aire de repos au lieu de la plage... retour case départ en taxi et grosse, grosse, très grosse facture de réparation... de quoi partir à 4 en hôtel club 8 jours en république dominicaine par exemple.

Des grands enfants qui ne peuvent pas f…. la paix à leur parents en vacances et qui les appellent à tout bout de champ… et les énervent.

Des grosses chaleurs qui nous mettent à plat. Alors des heures de trempette, de bronzette, de partie de volley dans la piscine… les garçons qui sautent, qui plongent, les hommes qui jouent aux échecs, les femmes qui papotent …

Un Samedi de “cagades” : Mon chéri et son frère, si content d’aller voir ensemble un match de rugby… des bouchons sur la bretelle d’accès qui mène au stade. Ils descendent de la voiture pour les éviter…très excités… “On s’appelle, on s’fait une p’tite bouffe”… déjà  je suis repartie… ils ont oubliés portable et billets dans la voiture… çà se termine bien grâce à une gentille madame de la police nationale qui leur prête son portable perso pour nous appeler.

Des vélos loués… un pneu crevé, un ticket de parking oublié dans la borne après paiement…

Deux sorties à Paris Store, une pour faire le plein pour régaler les invités, l’autre, comme une excursion touristique sur un marché asiatique, pour faire découvrir à Maryline, ma Normande préférée… 902786_535f_625x1000Elle succombe et en ressort les mains pleines.

Quelques restos… A la maison, de la cuisine simple… il fait trop chaud… des fruits, beaucoup, des mangues du Pakistan succulentes…

Des essais (les seuls du mois) de sushis maison… galère, je suis pas douée pour ce genre de chose… des barbecues, des ratatouilles, quelques verrines pour faire joli… un mafé de poulet… des légumes chinois au wok… et pour les enfants, la razzia de mûres et de framboises du jardin. Jai aussi rêvé de leur faire çà…

hamcrap

Des vacanciers qui repartent contents de leurs vacances… tristounet à l’idée de reprendre le boulot… déjà, avec valises et voitures pleines à rabord après leur passage à Andorre et chez Ikea –y’en a même qui vont faire un détour par Bordeaux parce qu’ils n’ont pas trouvé ce qu’ils voulaient à Toulouse-

C’était l’inventaire non exhaustif de mes vacances 2009.

Au final j’ai passé de très bonnes vacances… en restant chez moi. Fatigante me direz-vous ! même pas. Que du BONHEUR tout çà.